Il y a un 1 mois déjà…

maternite_bb… 1 mois et quelques jours…

Chères lectrices,

Oui mesdames, c’est à vous que je m’adresse exclusivement aujourd’hui. Me voici de retour sur le blog après une longue absence… tout cela pour vous annoncer la naissance de ma petite fille le 25 mars dernier 🙂
Après une grossesse avec ses hauts et ses bas, je tiens aujourd’hui à vous partager cette expérience à travers laquelle je me suis trouvée face à des situations auxquelles je n’étais pas forcément préparée et qui j’espère vous donnera quelques conseils pour mener à bien votre grossesse.

1. Choix de la maternité (un vrai casse-tête)

Habitant en région parisienne, j’ai appris que la plupart des maternités (du secteur public du moins) était sectorisée. Logeant durant ma grossesse dans le 77 mais en recherche d’appartement dans le 92 ou 78, il était donc primordial que j’anticipe en fonction de mon futur lieu d’habitation. Sauf que lorsque j’annonçais par téléphone mon adresse dans le 77, personne ne voulait me prendre sous prétexte que je n’habitais pas dans le département approprié. Je tente alors sur Paris, la maternité Lariboisière, mon interlocutrice téléphonique m’expliquant que je ne pouvais être inscrite chez eux a quand même eu la gentillesse de transférer ma demande à une autre maternité qui a fini par m’accepter (vive le transfert en interne). Je suis donc inscrite à la maternité de Beaujon mais pas pour longtemps… Ayant trouvé un logement dans le 78 (finalement) au 5ème mois de ma grossesse je tente une autre et dernière inscription à Nanterre à la maternité Max Fourestier qui est le plus proche. Et ouff non seulement je suis acceptée même si habitant dans le 78 mais il restait encore de la place!

Bon à savoir: pour la 1ère écho pour le dépistage de la trisomie notamment, comme je n’étais encore inscrite nulle part, j’ai pris RDV à l’hôpital Necker (hôpital des enfants malades) qui m’a pris le lendemain même de ma prise de RDV.


2. Nausées et vomissements jusqu’à 4 mois, pourquoi ?

Alors là, je n’ai pas été épargnée, jusqu’à 5-6 fois par jour, j’ai perdu 6kg en 3 mois à cause des vomissements. J’ai pourtant tout essayé pour éviter/soulager ça, manger des fruits secs (amandes, raisins secs…) avant le saut du lit, un grand verre d’eau et citron ou eau et farine au réveil, traitement homéopathique… bref il n’y avait rien à faire. Voyant que tout cela persistait jusqu’au 4ème mois, ma gynéco m’a redirigé vers une endocrinologue sous prétexte que cela pouvait être dû à une hyperthyroïdie gravidique (phénomène qui peut arriver chez la femme enceinte notamment dû à un conflit hormonal pour faire très simple!) et BINGO, c’était ça ! J’ai donc eu droit à un petit traitement notamment pour la tachycardie et à beaucoup de repos.

3. Cours de préparation à l’accouchement: à la maternité ou avec une sage-femme libérale ?

Ayant la possibilité de suivre les cours au sein de la maternité, mon gynéco qui m’a suivi pendant ma grossesse m’avait recommandé de le faire avec une sage-femme libérale (sans pour autant dénigrer le travail de ses collaboratrices loin de là) pour la simple et bonne raison, qu’une sage-femme libérale aurait pour atout de suivre tout le long de ma grossesse et post-accouchement tandis qu’à la maternité les cours sont dispensés par des sage-femmes différentes, par groupe d’une dizaine de personnes vs 3 avec une SF libérale. Mon choix s’est alors porté sur la sage femme que j’ai dû chercher. Trouvée à 15min à pieds de chez moi c’était l’idéal. Spécialisée également dans l’acupuncture et ayant au moins une vingtaine d’année d’expérience derrière elle, les conseils prodigués étaient vraiment bon à prendre. Préférant en plus les remèdes naturels et homéopathique,  c’était d’autant plus appréciable.

Bon à savoir : dans le cadre de l’assurance maternité, les 7 cours de préparation sont intégralement pris en charge par la sécu ainsi que les consultations passées dans les 12 jours suivant l’accouchement.

4. Quand partir à la maternité ?

grossesse

3 raisons : contractions régulières (toutes les 5min pendant 1h) ou perte des eaux ou saignements. Vous pouvez vous rendre à la maternité si vous notez des contractions régulières sans pour autant avoir perdu les eaux par exemple.

Mon accouchement a eu lieu 2 semaines avant la date présumée d’accouchement. La veille, j’ai commencé à avoir des contractions mais entre 8 à 13min pendant 2h. Je me suis alors dit que le travail commençait mais que ce n’était pas encore les VRAIES contractions.

Surtout ne vous empressez pas de vous ruer à la maternité dès l’apparition de premières contractions. Attendez qu’elles deviennent vraiment régulières pour prendre vos jambes à votre cou!

Puis dans la soirée, au moment même où je pars me coucher, celles-ci commencent à devenir régulières, je les compte avec mon chéri puis au bout d’une heure on se regarde et on se dit « Faudrait peut-être se rhabiller et y aller non? » et hop, on embarque la valise et direction maternité, il est alors 23h…

Dans ma valise (en plus du strict nécessaire) :
– serviettes hygiéniques XXL,
– si vous allaitez, pensez à prendre une crème de type Lansinoh pour adoucir le mamelon lors des premières tétées,
– brumisateur,
– boisson maison, recette livrée par ma SF cadeau, pour me donner des forces pendant le pré-travail (1L d’eau, 4 càc de miel, 2 citrons pressés, 2 pincés de sel)
– traversin ou coussin d’allaitement (ma maternité était équipé d’un coussin d’allaitement mais mon traversin n’était pas de trop)
– pensez à prendre une petite veilleuse pour un effet tamisé la nuit afin de pouvoir jeter un oeil sur votre petit coeur
– magazines, musique… tout ce qui pourrait vous distraire car les journées sont longues

5. L’accouchement

Arrivée à la maternité, on m’installe dans la salle de naissance où on me pose le monitoring pendant une demi-heure. Vérification du col, ouvert à 3cm suivi d’un:

« la bonne nouvelle c’est qu’on va pouvoir vous garder! »

Youhou!! il n’y a rien de pire je pense que de nous renvoyer chez soi sous prétexte que le col est encore fermé. Quelques minutes plus tard, une détonation amplifiée par le monitoring survient, je perds alors les eaux et là bonjour les chutes du Niagara non-stop ! Ça y est les choses sérieuses commencent, contraction de magnitude 9 (sur 10) sur l’échelle de ma tolérance à la douleur et ce toutes les 2min supportées pendant 2h30 le temps que le magicien de la péri n’arrive ! Oufff… quel soulagement après 10min, les douleurs se sont alors atténuées. Au moment venu on me propose de choisir ma position. Je m’installe donc dossier relevé à 80°, genoux pliés.C’est alors qu’après 4 poussées on me propose de la sortir (moment magique). C’est alors à 09h que ma petite grenouille est venue au monde et fait de nous des parents comblés 🙂

6. Mon avis sur la maternité Max Fourestier

Reconnue pour être spécialisée dans les accouchements naturels pour moi ça a d’emblée été un bon point. J’ai été ravie de ma prise en charge par les sage-femmes qui étaient toutes au petit soin. C’est vraiment ce qui m’a marqué. Quelques soient les circonstances, elles avaient toujours le mot pour m’aider, me conseiller ou me remonter le moral. Un trousseau de bienvenue est remis à toutes les mamans avec petit kit de toilette. Dans la chambre, quelques couches et premiers soins pour le bébé étaient mis à disposition. Seul bémol, le défilé du personnel et autres intervenants dans les chambres toutes les 30 min (ou presque) qui est assez fatiguant et qui parfois ne tiennent pas toujours les mêmes discours (parfois contradictoires entre eux donc difficile de s’y retrouver) et les horaires des repas (8h et 19h).

L’accouchement aura duré 9h au total, entre de bonnes mains, quoi qu’il en soit j’en garderai un bon souvenir 🙂

N’hésitez pas si vous avez des petites questions qui vous turlupinent ou simplement si vous voulez partager votre expérience.

Une maman, c’est la meilleure des infirmières, au talent de magicienne.

Jean Gastaldi

Publicités

2 réflexions sur “Il y a un 1 mois déjà…

  1. Bonjour, Merci pour le partage de votre expérience. La SF qui me suit (Caroline Viry) m’a conseillé la maternité de Nanterre. Seulement une amie me déconseille car elle trouve l’endroit très glauque pour y donner la vie. En effet, on passe devant la morgue, la psychiatrie, et les sdf… En plus c’est en sous sol à priori…. Pouvez vous me donner votre avis ? MERCI

    • Merci pour votre message !
      C’est une grande coïncidence car j’ai été suivie par la même SF 🙂
      Pour vous répondre, il faut savoir qu’à Nanterre il y a 2 maternités (max fourestier celle où j’ai accouché et Louis Mourier limitrophe Colombes). J’ai entendu beaucoup de bien sur Louis Mourier. Quant à Max Fourestier je pense qu’il faut distinguer là où vous allez pour vos consultations de là où vous aller pour accoucher. Effectivement pour les consultations il y a un espace de long couloir un peu interminable en extérieur à traverser sinon le reste ne m’a pas déranger. Pour la maternité, j’y retournerai sans hésiter pour mon 2ème. On peut peut-être trouver meilleur confort comme chambre mais je ne suis pas du tout difficile à ce niveau là. Les règles sont un peu strictes, le papa peut rester dormir la nuit mais sur une chaise. En tout cas le personnel a été extraordinaire et au petit soin malgré les nombreux va et vient et c’est surtout ce que j’en retiens. J’espère vous avoir un peu plus éclairé 🙂 je vous souhaite une belle grossesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s