La rééducation du périnée m’a sauvée !

Maintenant que j’ai pris conscience de l’importance de cette rééducation, j’ai décidé de lever le voile sur un sujet dont on nous  parle parfois quand il est déjà trop tard. Nombreuses sont les femmes, bien souvent par manque d’information, qui ne savent pas ou approximativement ce qu’est le périnée. Je ne vais pas m’en cacher je ne savais pas trop non plus. Aujourd’hui, j’espère vous éclairer plus à ce sujet et j’aimerai sensibiliser toutes les femmes afin de les aider  à  « sauver » leur périnée après un accouchement et surtout à préserver leur corps de conséquences pouvant être handicapantes plus tard.

Lors de ma visite post natale 6 semaines après l’accouchement, ma sage-femme, après avoir effectué un toucher vaginal, me dit que mon périnée est bien tonique et qu’il n’est pas nécessaire de faire de rééducation. Bon ok… Seulement je ressentais des sensations de pesanteur assez désagréable plusieurs fois par jour qui m’ont amené à avoir l’avis d’une autre personne. C’est alors que je me mets à chercher sur internet l’adresse d’une kiné. J’ai eu la chance incroyable de tomber sur une kiné située près de chez moi (dans le 78) et spécialisée dans la rééducation du périnée justement. En plus de ça adorable comme tout. Et là je lui explique donc le constat fait par ma sage-femme, après examen elle me dit que c’est complètement inadmissible d’avoir dit une chose pareille et que j’avais bien fait de venir. Je ne vous raconte même pas comment j’étais soulagée d’une de ne pas avoir écouté ma sage-femme et de deux d’être tombée entre de bonnes mains.

Pour info : jusqu’à 10 séances de rééducation sont remboursées par la sécu
Pratiquants : la sage-femme par toucher vaginal ou kiné à l’aide d’une sonde.

Alors avant de vous décrire le déroulé d’une séance chez un kiné, savez-vous VRAIMENT ce qu’est le périnée ? Imaginez-vous une couche au niveau de l’entrejambe qui soutient 3 principaux organes, l’anus, l’utérus et le vagin. Ces 3 organes sont eux-mêmes « suspendus » par des ligaments. Pendant la grossesse les ligaments peuvent se détendre et c’est le périnée qui doit les soutenir or si celui-ci est devenu lâche cela peut provoquer une descente d’organe, fuites urinaires et autres conséquences pouvant être irréversibles. Le rôle des rééducations va être alors de re-tonifier ce « plancher » si je puis dire afin qu’il retrouve son tonus initial (ou presque). Au début j’étais un peu perplexe concernant la méthode de la sonde pouvant paraitre un peu barbare mais finalement je me dis que c’est top pour voir les efforts et suivre la progression des contractions.

Allongée, ma kiné m’installe la sonde qui permet de suivre sur un écran les contractions et relâchements de manière ludique (moi j’ai eu droit à un petit train^^). C’est alors que commence une série d’exercices. Une séance dure environ 30min. En fonction de l’état du périnée un procédé d’électrostimulation peut être effectué pour activer la musculature du périnée si cela est nécessaire. Parallèlement à ça, des exercices à la maison sont vivement conseillés et attention pas de séances abdo qui pourraient tout flinguer.

J’en suis à ma 3ème séance que je viens d’achever aujourd’hui et je suis contente car il y a eu une très nette progression déjà entre la 1ère séance et aujourd’hui. Bien que ces séances ne soient pas obligatoires, il y a des sensations qui ne trompent pas. Ça peut paraître épuisant de se dire que pendant 9 mois on a été soumis à des examens de suivi puis arrive l’accouchement, et maintenant on vous embête encore avec une rééducation du périnée?!? Croyez moi les bienfaits n’en seront que positifs.

Voilà, j’espère avoir fait ma bonne action du jour avec ce petit article 🙂 qu’est ce qu’on ne subit pas nous les femmes hein ! Heureusement que nous sommes dotées d’une force que même les hommes ne possèdent pas 😉

Sur ce bon courage à toutes celles qui font leur rééduc ainsi qu’aux futures mamans !

A bientôt

Xxx

Publicités

4 réflexions sur “La rééducation du périnée m’a sauvée !

  1. Merci beaucoup pour cet article très instructif!
    Ma sage-femme, qui elle semble très compétente, m’a dit que quoi qu’il arrive il ne fallait jamais négliger la rééducation du périnée. Et elle l’avoue elle-même ne pas être qualifiée pour. D’ailleurs, elle me donnerait en temps voulu quelques adresses de kinés faisant du bon boulot.

    Mais il est vrai que… les gynécologues et autres zappent souvent cette étape!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s